Alexandre Léger est un pianiste vivant à Paris. L’enseignement qu’il reçoit au CNSM de Paris et au Mozarteum de Salzburg sous la direction de Françoise Thinat, Gérard Frémy, Cyril Huvé, Alain Planès et Marie-Françoise Bucquet l’initie tout autant à l’école française qu’à l’école russe et celle de Maîtres tels que Claudio Arrau ou Leon Fleisher.

Alexandre Léger mène une activité de pianiste aux multiples facettes. Il est invité à jouer avec orchestre comme récemment à Eskisehir en Turquie où il interprète le concerto KV 488 de Mozart sous la direction de Patrick Souillot.

En récital il joue les oeuvres du grand répertoire parmi lesquelles les Variations Goldberg de Bach qu’il donne à de multiples reprises en France et à l’étranger — Au-delà de la maîtrise digitale fascinante, c’est le lyrisme des passages recueillis qui touche dans cette interprétation profondément habitée – La République du Centre.

Il a une forte prédilection pour les compositeurs rares parmi lesquels Déodat de Séverac et pour la musique contemporaine qu’il pratique très tôt dans son parcours sous ses formes les plus originales comme dans les Sonates et Interludes pour piano préparé de John Cage ou Kontakte de Stockhausen.

En musique de Chambre il a joué avec les solistes de l’Orchestre de Bretagne, l’ensemble Sillage, l’ensemble Rhizome, le quatuor Manfred, Dominique Miton, Laurent le Flecher, Roland Pidoux, Francis Duroy, Gionata Sgambaro…

Il aime participer à des aventures collectives, dernièrement il donne l’intégrale des sonates de Schubert en compagnie des pianistes Hélène Couvert, Christie Julien, Rebecca Chaillot, Ferenc Vizi et Sodi Braide. Féru du répertoire vocal il accompagne de nombreux chanteurs parmi lesquels Jérôme Billy, Guy Flechter, Rachel Guilloux…

Passionné de littérature et de poésie il collabore depuis de nombreuses années avec la metteur en scène Emmanuelle Cordoliani à l’écriture de spectacles mettant au jour les relations entre lecture littéraire et musicale, leur prochain projet verra La Lettre de Lord Chandos d’Hugo von Hofmannsthal mise en abîme dans la musique d’Arnold Shönberg.

Alexandre Léger est professeur au CRR de Rennes et au Pôle d’enseignement Supérieur – Bretagne, Pays de la Loire.

POURQUOI /

UNESCO

UN CADRE MAGIQUE & ENVOUTANT

NANCY PATRIMOINE MONDIAL DE L'HUMANITÉ

90 SALLES & STUDIOS

FORMENT LES LOCAUX DU CRR

30 CONCERTS

DU FESTIVAL NANCYPHONIES EN ACCÈS LIBRE

30 ANS DE SAVOIR FAIRE

DES MUSICIENS AU SERVICE DES MUSICIENS

© 2020 ACADÉMIES DU GRAND PARIS    +33 9 84 15 52 49 /  contact@academiesdhiver.fr

  • Grey Facebook Icon